Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

.

  • : Les sept esprits méchants - © 2005 www.royaume-de-dieu.net
  • Les sept esprits méchants  - © 2005 www.royaume-de-dieu.net
  • Contact

Videos d'enseignement

logo.jpg
28 avril 2009 2 28 /04 /avril /2009 10:36


Le nom Hévien, nous renseigne,
comme nous l’avons mentionné dans le premier article de cette série
« Les Sept Esprits du Mal ». Il signifie villageois.
Si vous avez déjà lu l’article sur le Phérésien,
vous vous souviendrez que « phérésien » veut dire « qui appartient à un village »,
ce qui est très proche du sens de « hévien »...


 

 



Voici le Hévien, septième article d’une série de sept sur « Les Sept Esprits du Mal » que nous montre l’Écriture.


1. Quelle est la signification du nom ?

2. Trois niveaux de Grâce
3. La tendance de l'âme au plaisir efféminé
4. Les Laodicées d'aujourd'hui
5. Un mot sur l'Amérique latine
6. Tellement plus à dire !


Dans cet article, nous étudierons l’Esprit hévien parmi les différents esprits méchants.
Il est important de comprendre comment chacun d’eux agit, afin de savoir les identifier et de pouvoir ensuite vérifier si nos cœurs sont infectés par l’un ou l’autre d’entre eux. Nous pourrons aussi, ensuite, les reconnaître chez les autres.

Ces Esprits mauvais sont une réalité et font des ravages dans la vie des croyants et des incroyants. Aussi est-il important de reconnaître leur modus operandi.

Des livres entiers pourraient être écrits sur chaque type d’Esprits méchants et nous ne pourrions pas encore en faire le tour dans un seul article. En conséquence, les articles de cette série sont un survol court de chaque type d’Esprit. Plus tard d’autres articles détailleront chacun d’eux.

Chaque fois que nous nous référerons à un Hévien nous pourrons parler

- soit d’un Esprit hévien
- soit d’une personne infectée par ce type d’esprit mauvais.


« Les Sept Esprits du Mal »

Nous prendrons d’abord le temps d’en faire la liste :

« Quand l’Éternel, ton Dieu, t’aura introduit dans le pays où tu entres pour le posséder, et qu’Il aura chassé de devant toi des nations nombreuses, le Héthien, et le Guirgasien, et l’Amorrhéen, et le Cananéen, et le Phérésien, et le Hévien, et le Jébusien, sept nations plus nombreuses et plus fortes que toi, et que l’Éternel, ton Dieu, les aura livrés devant toi, et que tu les auras frappés, tu les détruiras entièrement comme un anathème ; tu ne traiteras point alliance avec elles, et tu ne leur feras pas grâce. »

Nous avons là les instructions de Dieu données au peuple d’Israël avant son entrée dans la Terre Promise.

Cela signifie que chacun d’entre nous - tout comme l’église dans son ensemble, nous devons être capables de soumettre ces sept nations pour pouvoir entrer dans notre Héritage Spirituel !

Ces sept nations (ou peuples) sont :


Ces nations étaient de vrais peuples dans le passé. Elles représentent maintenant sept sortes d’ Esprits méchants, qui sont les contreparties mauvaises des Sept Esprits de Dieu.

Dieu voulant, nous étudierons aussi « Les Sept Esprits de Dieu » ultérieurement.

Quand nous regardons la signification des noms de ces nations, nous commençons à entrer dans la compréhension des types qu’elles représentent.


NOM

SIGNIFICATION

EFFETS...

HÉTHIEN

fils de la terreur
tourments subliminaux, ''voir note''[1] phobies, terreur, dépression, tromperie...

GUIRGASIEN

habitant de l’argile
centrage sur les choses terrestres, incrédulité...

AMORRHÉEN

montagnard, ...renommé
obsession de la renommée terrestre et de la gloire, domination...

CANANÉEN

peuple de la plaine
dépendances (drogue, alcool... ) perversions, recherche exagérée de plaire...

PHÉRÉSIEN

appartenant à un village
vision limitée, paresse, faible estime de soi...

HÉVIEN

villageois
vision limitée à la jouissance d’un héritage terrestre, hédonisme...

JÉBUSIEN

batteur de céréales
suppression de l’autorité spirituelle chez les autres croyants, légalisme...

[1] Une « perception subliminale » est la perception d’un objet (image, message, publicité...) à la limite de sa reconnaissance par le sujet. Un « tourment subliminal » est donc un tourment dont on n’a pas vraiment conscience.


Dans cet article, nous étudierons l’Esprit hévien.





1. Quelle est la signification du nom ?

Le nom Hévien nous renseigne, comme nous l’avons mentionné dans le premier article de cette série « Les Sept Esprits du Mal ». Il signifie villageois.

Si vous avez déjà lu l’article sur le Phérésien, vous vous souviendrez que « phérésien » veut dire qui appartient à un village, ce qui est très proche du sens de « hévien ».


  • Une grande partie de ce que nous avons dit sur les Phérésiens peut donc aussi s’appliquer aux Héviens.

En tant que villageois, les Héviens, comme les Phérésien, ont une vision limitée de la vie.

Cependant la différence se situe dans la manière dont ceux qui sont influencés par l’Esprit hévien limitent leur vie.

Le mot « hévien » en hébreu est dérivé de chavvah, qui signifie vie ou vivant. En fait, chavvah est la version originale du nom « Ève ».

C’est pourquoi le Seigneur déclare ceci dans la Genèse :

« L’homme appela sa femme du nom d’Ève, parce qu’elle était la mère de tous les vivants. »


  • Le mot « hévien » est lié au concept de vie en hébreu.

Les Héviens n’envisagent donc pas la vie de la même manière que les Phérésiens. Ces derniers vivent avec des limites, dans la pauvreté et la dépréciation de soi... Les Héviens, au contraire, aiment mener la grande vie !

Le nom Ève se trouve seulement une autre fois dans l’Ancien Testament, et l’on peut en déduire une chose intéressante :

« Et l’homme connut Ève sa femme ; et elle conçut, et enfanta Caïn ; et elle dit : J’ai acquis un homme avec l’Éternel. »

Le nom Caïn signifie possession, c’est pourquoi Ève a dit :

« J’ai acquis un homme avec l’Éternel. »

Caïn évoque donc la possession d’un héritage remis par quelqu’un autre.

Dans l’Esprit, nous en déduisons que les Héviens ont acquis un héritage qui leur donne la liberté de mener la grande vie. C’est pourquoi l’Esprit hévien prévaut chez les enfants de riches millionnaires.

Bien sûr, cela ne signifie pas que tous les descendants de millionnaires sont des Héviens. Mais, s’ils ne font pas attention, ils peuvent facilement tomber sous l’influence d’Esprits héviens.


Mais quel rapport entre tout cela et le fait d’être un villageois ?
L’observation attentive des Héviens permet de répondre facilement.


  • Les Héviens limitent leur vision de la vie à une jouissance de la fortune et de la célébrité,

construites par leurs parents ou par eux-mêmes.
En raison de l’abondance et de la grâce qui les entourent, ils deviennent des individus dénués d’ambition : tout ce qu’ils veulent faire c’est voyager autour du monde et passer du bon temps !

- Ainsi l’Esprit hévien est très répandu chez les inactifs et retraités.

Ceux-là sont enclins à croire qu’ils n’ont rien d’autre à faire dans la vie que de se détendre et jouir de leurs richesses accumulées :

« Quelqu’un Lui dit du milieu de la foule :
« Maître, dis à mon frère de partager avec moi l’héritage. »
Mais Il lui dit : Homme, qui est-ce qui M’a établi sur vous pour être votre juge et pour faire vos partages ?
Et Il leur dit : Voyez, et gardez-vous de toute avarice ; car encore que quelqu’un soit riche, sa vie n’est pas dans ses biens.
Et Il leur dit une parabole, disant :
Les champs d’un homme riche avaient beaucoup rapporté ; et il raisonnait en lui-même, disant : Que ferai-je, car je n’ai pas où je puisse assembler mes fruits ?
Et il dit : Voici ce que je ferai, j’abattrai mes greniers et j’en bâtirai de plus grands, et j’y assemblerai tous mes produits et mes biens ; je dirai à mon âme : Mon âme, tu as beaucoup de biens assemblés pour beaucoup d’années ; repose-toi, mange, bois, fais grande chère !
Mais Dieu lui dit : Insensé ! cette nuit même ton âme te sera redemandée ; et ces choses que tu as préparées, à qui seront-elles ?
Il en est ainsi de celui qui amasse des trésors pour lui-même, et qui n’est pas riche quant à Dieu. »


- Les versets 13 et 15 mentionnent l’héritage et les biens.

Cela nous ramène à ce que nous avons dit sur Ève et Caïn, et donc à l’Esprit hévien.

Cependant, l’homme riche de Luc 12, 13-21 était travailleur et avait tiré profit de la terre fertile qu’il possédait. Il n’était pas paresseux comme cet autre :

« J’ai passé près du champ de l’homme paresseux et près de la vigne de l’homme dépourvu de sens, et voici, tout y était monté en chardons, les orties en avaient couvert la surface, et sa clôture de pierres était démolie.
Et je regardai, j’y appliquai mon cœur ; je vis, et je reçus instruction.
- Un peu de sommeil,
- un peu d’assoupissement,
- un peu croiser les mains pour dormir...
et ta pauvreté viendra comme un voyageur, et ton dénuement comme un homme armé. »


- L’homme riche de Luc 12, 13-21 était donc un bourreau de travail guirgasien motivé par la convoitise ou l’avarice... Il désirait accumuler suffisamment de richesses pour prendre une retraite hévienne : manger, boire et faire grande chère ! Luc 12, 19.

Le Seigneur Jésus conclut la parabole en déclarant, au verset 21, que quiconque amasse des trésors pour lui-même n’est pas riche aux yeux de Dieu !


  • Cela révèle un autre trait des Héviens : l’égocentrisme.

Les Héviens s’abusent eux-mêmes : pour eux la grâce abondante qui les entoure est la preuve que l’univers existe pour les servir, et non le contraire. Si vous lisez notre article sur « Les croyants de la porte large », vous verrez que le roi Ézéchias est mort en Hévien.


 

 


2. Trois niveaux de Grâce


  • 1. L’ Égypte

C’est un niveau de base auquel tous les êtres humains ont accès - qu’ils croient en Dieu ou non. Matthieu 5, 45

Tout être humain est doté d’une grâce naturelle et de capacités auxquelles il a accès durant sa vie, même s’il ne naît jamais de nouveau.


  • 2. Le Désert

Les croyants héviens aiment s’enivrer de la Grâce et des Bénédictions qui les entourent.

C'est le deuxième niveau. Ils oublient qu’ils sont appelés à vivre une vie de sacrifice, altruiste.

Les croyants héviens font de Dieu leur « Serveur personnel ». Ils Le changent en un Dieu qui est là pour satisfaire tout désir de leur cœur d’enfant gâté :

« D’où viennent les guerres, et d’où les batailles parmi vous ?
N’est-ce pas de cela, de vos voluptés qui combattent dans vos membres ?
- Vous convoitez, et vous n’avez pas ;
- vous tuez et vous avez d’ardents désirs et vous ne pouvez obtenir,
- vous contestez et vous faites la guerre ;
- vous n’avez pas, parce que vous ne demandez pas ;
- vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, afin de le dépenser pour vos voluptés.

Adultères, ne savez-vous pas que l’amitié du monde est inimitié contre Dieu ? Quiconque donc voudra être ami du monde, se constitue ennemi de Dieu. Ou pensez-vous que l’Écriture parle en vain ?

L’Esprit qui demeure en nous, désire-t-Il avec envie ?
Mais Il donne une plus grande grâce.
C’est pourquoi Il dit :« Dieu résiste aux orgueilleux, mais Il donne la grâce aux humbles ! »
- Soumettez-vous donc à Dieu !
- Résistez au diable, et il s’enfuira de vous...
- Approchez-vous de Dieu, et Il s’approchera de vous !
- Nettoyez vos mains, pécheurs, et purifiez vos cœurs, vous qui êtes doubles de cœur.
- Sentez vos misères, et menez deuil et pleurez.
- Que votre rire se change en deuil, et votre joie en tristesse...
- Humiliez-vous devant le Seigneur, et Il vous élèvera. »


Les Héviens errent dans la vie, sans but, exactement comme les Israélites le firent au désert.

Les Israélites - qui provoquèrent le courroux de Dieu et périrent dans le désert - ne manquèrent jamais de provisions matérielles Deutéronome 29, 4. Mais cela ne veut pas dire que Dieu les approuvait :

« Car je ne veux pas que vous ignoriez, frères,
- que nos pères ont tous été sous la nuée, et que tous ils ont passé à travers la mer,
- et que tous ils ont été baptisés pour Moïse dans la nuée et dans la mer,
- et que tous ils ont mangé la même viande spirituelle,
- et que tous ils ont bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient d’un rocher spirituel qui les suivait, et le rocher était le Christ.
Mais Dieu n’a point pris plaisir en la plupart d’entre eux, car ils tombèrent dans le désert.
Or ces choses arrivèrent comme types de ce qui nous concerne, afin que nous ne convoitions pas des choses mauvaises, comme ceux-là aussi ont convoité. Ne soyez pas non plus idolâtres, comme quelques-uns d’entre eux, ainsi qu’il est écrit ''Le peuple s’assit pour manger et pour boire, et ils se levèrent pour jouer.'' »


« Mortifiez donc vos membres qui sont sur la terre,
- la fornication,
- l’impureté,
- les affections déréglées,
- la mauvaise convoitise,
- et la cupidité, qui est de l’idolâtrie ;
à cause desquelles la colère de Dieu vient sur les fils de la désobéissance... »


Remarquez comment sont liés ces deux versets par la référence à l’idolâtrie :
le verset 7 de la première citation :

« Ne soyez pas non plus idolâtres, comme quelques-uns d’entre eux, ainsi qu’il est écrit : ''Le peuple s’assit pour manger et pour boire, et ils se levèrent pour jouer'' »

et le verset 5 de la deuxième :

« Mortifiez donc vos membres qui sont sur la terre, la fornication, l’impureté, les affections déréglées, la mauvaise convoitise, et la cupidité, qui est de l’idolâtrie. »

Ce passage se rapporte aux Esprits guirgasiens et héviens par les mots terre et convoitise, comme nous venons de le voir en Luc 12, 13-21. Les Israélites qui périrent dans le désert reçurent la Grâce qui dispense les Bénédictions naturelles.

Ceux qui recherchent les choses terrestres reçoivent la Grâce qui dispense des bénédictions naturelles, mais rien de plus !


  • 3. La Terre Promise

Le troisième niveau : Une plénitude de Grâce est donnée aux humbles, c’est-à-dire, à ceux qui se soumettent à la Volonté parfaite de Dieu, verset 7 , et qui désirent s’approcher de Lui verset 8.

Ils acceptent de se soumettre - même si le prix à payer est la mort à soi-même, afin de voir Sa Face !


Ceux qui le font, reçoivent alors cette Grâce et cette Autorité

  1. pour abattre les forteresses spirituelles,
  2. pour manifester la Gloire et la Puissance de Dieu sur la Terre,

à un niveau que les croyants héviens et guirgasiens n’atteindront jamais !


En ces derniers jours, Dieu fera lever cette Église puissante de Croyants consacrés qui s’emparera de la Terre comme la tempête ! Ils feront advenir la Présence de Dieu et Ses Jugements paraîtront comme cela ne s’est jamais fait dans l’Histoire humaine.

Ceux qui traversèrent le Jourdain avec Josué et conquirent la Terre Promise reçurent la Grâce à un niveau plus élevé, ainsi que l’Autorité pour abattre les forteresses spirituelles et manifester la Gloire, la Puissance de Dieu sur la Terre.


Quel sorte d’Israélite spirituel voulez-vous être ? Quelle Grâce recherchez-vous ?


En résumé, voici les trois niveaux de Grâce :

 
Niveau  Type  S’applique à... Dispense...
ÉGYPTE
naturel
tous les êtres humains
Bénédictions et dons naturels
DÉSERT
surnaturel
tous les croyants, même les égocentriques, qui se servent de la Grâce divine comme un moyen personnel de satisfaction de leur besoin
Bénédictions et dons
qui manifestent
la Miséricorde de Dieu
TERRE
PROMISE
surnaturel
exclusivement les croyants vivant une vie “répandue”, prêts à endurer la souffrance jusqu’à la mort - afin que la Volonté de Dieu soit accomplie sur terre
Bénédictions et Dons surnaturels (détruisant les royaumes spirituels et manifestant la Gloire et la Justice de Dieu)




3. La tendance de l'âme au plaisir efféminé

L’Ancien Testament s’achève sur une Parole prophétique bien connue :

« Souvenez-vous de la loi de Moïse, Mon serviteur, que Je lui commandai en Horeb pour tout Israël, - des statuts et des ordonnances.
Voici, Je vous envoie Élie, le prophète, avant que vienne le grand et terrible jour de l’Éternel.
Et il fera retourner le cœur des pères vers les fils, et le cœur des fils vers leurs pères, de peur que Je ne vienne et ne frappe le pays de malédiction. »


En Matthieu 11, le Seigneur déclare ceci au sujet de l’Esprit d’Élie :

« Comme ils s’en allaient, Jésus se mit à dire de Jean aux foules : « Qu’êtes-vous allés voir au désert ? Un roseau agité par le vent ? Mais qu’êtes-vous allés voir ? Un homme vêtu de vêtements précieux ? Voici, ceux qui portent des choses précieuses sont dans les maisons des rois ! Mais qu’êtes-vous allés voir ? Un prophète ?
Oui, vous dis-Je, et plus qu’un prophète ! Car c’est ici celui dont il est écrit : « Voici, Moi J’envoie Mon messager devant ta face, lequel préparera ton chemin devant toi. »
En vérité, Je vous dis, parmi ceux qui sont nés de femme, il n’en a été suscité aucun de plus grand que Jean le baptiseur ; mais le moindre dans le Royaume des cieux est plus grand que lui !
Mais, depuis les jours de Jean le baptiseur jusqu’à maintenant, le Royaume des cieux est pris par violence, et les violents le ravissent. Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean.
Et si vous voulez recevoir ce que Je vous dis, celui-ci est Élie qui doit venir. Qui a des oreilles pour entendre, qu’il entende. » »


L’Esprit d’Élie a été envoyé afin de préparer le Chemin pour la Manifestation du Christ lors de Sa Première Venue.

Il revient de la même façon préparer le Chemin pour la Manifestation du Christ lors de Sa Deuxième Venue, par Son Église.

L’Esprit d’Élie viendra avec un Message « droitier » de Vérité, de Justice et de Jugement. Malachie 4, 4

Ceux qui sont prêts à endurer l’inconfort du Désert pour entendre Élie, l’entendront ! Matthieu 11, 7

Car endurer l’inconfort du Désert symbolise le fait de s’exposer aux Jugements de Dieu. Deutéronome 8, 2



Matthieu 11, 7 déclare aussi qu’Élie ne viendra pas comme un roseau agité par le vent.

Le mot « roseau » utilisé ici vient du mot grec kalamos, traduit aussi par bâton ou calame. [1] Il évoque donc l’écriture des Lois de Dieu. Le mot « vent » vient du grec anemos, d’où dérive le mot animal. Les animaux sont des âmes, sans esprit, alors « vent » en Matthieu 11, 7 évoque des courants, des tendances de pensée et d’action, conduits par l’âme, non par l’esprit.

Un roseau agité par le vent désigne donc des personnes qui récrivent les Lois de Dieu pour les faire correspondre aux modes et aux tendances de l’âme de leur époque. En d’autres termes, elles adaptent l’Évangile afin de le rendre agréable aux auditeurs et non à Dieu !
Ce sont les « Aaron des temps modernes ».

L’Esprit d’Élie viendra défier ces Aaron, conduits par l’Esprit cananéen.


'Matthieu 11, 7'' déclare aussi qu’Élie ne viendra pas comme un homme vêtu de vêtements précieux.

Le mot précieux employé ici vient du grec malakos, qui signifie aussi efféminé (d’ailleurs traduit ainsi en 1 Corinthiens 6, 9). Nous l’avons vu dans d’autres articles, l’esprit dans l’Écriture est en général représenté par l’homme, tandis que l’âme a une connotation féminine.

Les hommes vêtus de vêtements efféminés représentent

donc les Ministères d’aujourd’hui.


En effet, ils prétendent parler dans l’Esprit, mais en fait ils s’expriment par leur âme, motivés seulement par ce que les autres ont envie d’entendre.

Ceux qui ont déjà porté des vêtements précieux savent que ceux-ci procurent une sensation de plaisir. Alors l’expression « vêtu de vêtements précieux » fait aussi référence à des gens enclins à rechercher le plaisir et le confort, dont le principal but est de jouir des plaisirs de la vie. Nous l’avons vu au début de cet article, cette approche hédoniste de la vie est dispensée par l’Esprit hévien.


Les Héviens recherchent seulement ce qui est précieux, doux, confortable, apaisant...

 à cause de ce désir de satisfaction et de plaisir.

Cette tendance efféminée les rend inutiles sur le champ de bataille spirituel.

Pour être un bon soldat, il faut être prêt à souffrir, à endurer les difficultés, à traverser de longues périodes de privation matérielle, de solitude...

Dieu veut lever une Armée de soldats oints par l’Esprit d’Élie !
Des croyants qui, comme Jean-Baptiste, ne craignent pas
- de vivre dans l’inconfort du désert
- de manger des sauterelles et du miel - au lieu de caviar et de filet mignon...
- et de s’habiller de vêtements en poils de chameau... Matthieu 3, 1-6


Si vous autorisez l’Esprit hévien à contaminer votre âme, l’Esprit d’Élie ne sera pas sur vous ! Vous ne ferez pas partie de l’Armée que Dieu veut lever en ces derniers temps ! Au lieu d’y combattre, vous serez jugés par l’Armée que vous avez fuie. Joël 2, 1-11


Ne soyez pas quelqu’un de précieux, combattez le bon Combat :

« Prends ta part des souffrances comme un bon soldat de Jésus Christ ! Nul homme qui va à la guerre ne s’embarrasse dans les affaires de la vie, afin qu’il plaise à celui qui l’a enrôlé pour la guerre.
De même si quelqu’un combat dans la lice, il n’est pas couronné s’il n’a pas combattu selon les lois.
Il faut que le laboureur travaille premièrement, pour qu’il jouisse des fruits.
Considère ce que je dis ; car le Seigneur te donnera de l’intelligence en toutes choses. »


Être soldat ne veut pas dire que tous les plaisirs et les bénédictions ne sont pas bons ! Le passage ci-dessus déclare que ceux qui labourent ont le droit d’être les premiers à jouir des fruits.

Il n’y a rien de plus merveilleux que de vivre une vie en Christ ! C’est une vie pleine de sens. Ce qui lui donne ce sens, c’est l’acceptation de la souffrance et du prix à payer, afin que la Volonté et les Objectifs de Dieu s’établissent sur la Terre. Seuls les athlètes qui acceptent de faire des sacrifices parviennent au sommet !

Comme le dit le vieux dicton : « On n’a rien sans rien ! »

Acceptez de vivre pour Dieu et de Lui obéir, même sans récompense temporelle ! Que votre récompense soit Dieu Lui-même ! Je vous assure qu’Il vous bénira aussi par des récompenses temporelles. Non seulement elles vous béniront dans cette vie, mais elles produiront des Bénédictions éternelles qui ne passeront pas.

Ce sont les fruits auxquels il est fait référence au verset 6 ci-dessus.

Mon ami, ne vous laissez pas submerger par la tendance de l’âme dans sa recherche du plaisir efféminé !

 

 

à suivre...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

vincenza fiaccadori 30/10/2011 18:08


J'ai appris beaucoup de choses a faire dans ma vie spirituelle, et j'ai eu beaucoup de reponses que je cherchais depuis longtemps. Merci pour ces messages très oint.


02/12/2011 23:46



Que le Seigneur te bénisse et ouvre tes yeux encore davantage à Ses Richesses !